Le SIte

Cala Barbaria

Présentation

Cala Barbaria

Cala Barbaria était très vraisemblablement l’accès à la mer des populations néolithiques qui ont édifié les monuments du plateau de Cauria. Cet ensemble d’alignements, dolmens et statues-menhirs ont été dressés entre 1900 et 1000 avant J.C. Il s’agit du plus important alignement de mégalithes de Méditerranée. Leur interprétation est encore bien incertaine : les statues-menhirs ont des traits anthropomorphiques et certaines portent une épée ou un poignard. Des coffres funéraires ont aussi été découverts sur le site. L’ensemble du mobilier découvert est conservé au musée de Sartène.
Depuis Tizzano, une petite route en terre conduit à un stationnement au nord de la plage de Tradicettu. Le sentier littoral longe cette grande plage pour gagner la plage d’Argent, d’où un très beau sentier permet de gagner la Punta di Murtoli en longeant le rivage entre de magnifiques rochers. Seule la façade nord de la pointe est accessible (domaine du Conservatoire), la façade sud est privée.

Un site à préserver

Une plage de sable fin, une dune perchée, le chardon bleu symbole du Conservatoire du littoral ; quand on part vers la pointe, au sud, un univers de granite où le genévrier de Phénicie veut dominer. Un chemin littoral pour goûter la quiétude et la délicate douceur des lieux ; Deux cormorans huppés qui regardent passer un banc de dauphins dans ces eaux cristallines ; le chant du Milan royal très vite chassé par un couple de grands corbeaux gardant leur territoire.
Ces espaces sont vivants et fragiles, merci de respecter la réglementation et de ne pas porter atteinte aux paysages, à la flore et à la faune et de pas troubler la tranquillité des lieux. Ne laissez aucune trace de votre passage. Le camping, le bivouac, les feux, les dépôts de déchets et la circulation des véhicules à moteur sont interdits.

La dune

La dune située à l’arrière de la plage est dite, dune perchée, car elle remonte relativement haut sur la colline. Elle témoigne d’un système dunaire beaucoup plus important qui s’est formé sur nos côtes après la dernière époque glacière. Les apports de sable étaient alors plus abondants, dûs à une érosion des reliefs substantielle et des vents littoraux plus forts. Le bas niveau des mers était un autre facteur favorable à la formation de ces dunes.
La dune de Cala Barbaria est occupée par un beau boisement de genévriers à gros fruits (Juniperus oxycedrus macrocarpa).
Longtemps apprécié par les campeurs sauvages, ce boisement et la dune étaient fortement dégradés. Une fois le site acquis, le Conservatoire y a interdit le camping, les installations des campeurs ont été démontées et la dune a été protégée par une clôture de ganivelles.

Flore

La plage d’Argent doit peut-être son nom aux peuplements d’hélianthème à feuilles d’arroches et de chardons bleus qui occupent les placages de sable qui couvrent le site au nord de la plage : leur feuillage gris argent donne une teinte presque blanche à la végétation qui couvre le sable clair. Au débouché du ruisseau une zone humide est bordée de tamaris qui se parent du rose vaporeux des inflorescences, dès le printemps.
Les falaises rocheuses du littoral accueillent une végétation spécifique, adaptée aux conditions extrêmes et où fleurit la lavande de mer.

Faune

Dans les replis rocheux de la pointe de Murtoli, où l’eau parvient à suinter, le discoglosse sarde et le crapaud vert parviennent à se reproduire. La fauvette sarde, au discret plumage gris dans lequel brille un œil bordé de rouge, niche également sur le site. Les aigrettes, les cormorans huppés, les hérons cendrés se font gardiens de la côte.